PATAGONIA ARCHIVES

« Le droit le plus important dont nous disposons est le droit d'être responsable. »

– Gerald Amos

Nous commençons tout juste à comprendre que les activités humaines mettent à la fois la nature en péril et ne satisfont pas à nos besoins les plus profonds. L'appauvrissement de notre monde et la dévaluation de nos biens les plus précieux ont des répercussions aussi bien sur notre bien-être physique qu'économique.

Pourtant la portée et l'ampleur des innovations technologiques des dernières décennies montrent que l'homme a toujours autant de talent, d'ingéniosité, d'intelligence et de capacités d'adaptation. Nous faisons preuve d'un sens moral, de compassion pour la vie et avons soif de justice. Aujourd'hui, ce qu'il est nécessaire de faire est de mettre à profit ce potentiel pour rendre la vie économique plus juste et nous préoccuper d'écologie. Nos comportements doivent changer pour être moins destructifs envers la nature et les biens communs dont nous dépendons.

Nous ne pouvons pas légitimement affirmer que Patagonia est une entreprise responsable. Nous n'agissons pas comme une entreprise responsable, mais nous ne connaissons aucune autre entreprise capable de le faire. Mais nous pouvons vous révéler comment nous avons pris conscience que la responsabilité sociale et environnementale des entreprises est cruciale et vous parler des mesures que nous avons commencées à mettre en œuvre pour la rendre effective. Comme tout dans la vie, les choses s'enchaînent toujours les unes après les autres.

Au printemps 1988, Patagonia a ouvert un magasin à Boston dans le quartier de Newbury. Quelque temps plus tard, les personnes travaillant dans ce magasin se sont mises à se plaindre de maux divers et surtout à la tête. Nous avons donc engagé un ingénieur pour s'attaquer au problème. Elle détecta une défectuosité au niveau du système de ventilation qui recyclait un même air vicié. Par quoi cet air était-il vicié? Probablement par du formaldéhyde nous annonça-t-elle. Et nous nous aperçûmes que ce formaldéhyde provenait des apprêts de nos vêtements en coton entreposés au sous-sol. Formaldéhyde ? Cet incident nous a poussés à conduire une étude sur le coton traditionnel et nous avons découvert que la culture de ce coton à l'aide de pesticides est l'une des plus dévastatrices du monde agricole. Sachant cela, il ne nous était plus possible de continuer à utiliser du coton traditionnel pour fabriquer nos vêtements sportswear. Dès 1996, nous sommes passés au coton biologique pour l’intégralité de nos produits en coton.

Une fois que vous mettez le doigt dans l'engrenage, il est impossible d'arrêter. « Scruter en permanence ses propres actions » déclare Yvon Chouinard, le fondateur de Patagonia, « c'est faire face à un tas d'emmerdements. » À partir de cette histoire de coton, nous nous sommes mis à nous interroger sur les processus de fabrication de notre chaîne d'approvisionnement, des matières premières, aux tissus, jusqu'aux produits finis. Dans notre rubrique Chronique de notre Empreinte The Footprint Chronicles® vous pouvez lire les comptes-rendus sur l'évaluation de l'impact environnemental d'un certain nombre de nos vêtements. Nous avons commandité un audit extérieur et travaillé avec notre spécialiste interne de la responsabilité d'entreprise pour établir des conditions de travail et de salaire décentes pour toutes les personnes employées dans la confection des vêtements Patagonia. Nous nous sommes mis à fabriquer des vestes en polaire à partir de bouteilles plastiques recyclées puis à partir d'anciennes vestes en polaire. Nous nous sommes intéressés à la consommation de papier pour nos catalogues, aux sources de production de notre électricité, tout comme au transport de nos salariés. Nos employés bénéficient d'une mutuelle santé d'entreprise, d'une indemnisation pour les congés de maternité et de paternité, d'un service de garderie subventionné et de la possibilité d'aller travailler pour des associations environnementales dans le cadre de notre programme du Bénévolat de compétences, tout en restant rémunérés par Patagonia. Et depuis de nombreuses années, nous reversons 1% de nos ventes à des associations environnementales militantes sur le terrain. Ce don de 1% n'est pas une action philanthropique classique. Nous le considérons comme une sorte d'impôt vert. Il fait partie des efforts que nous menons pour contrebalancer (bien imparfaitement) l'impact de nos activités sur les écosystèmes - et protéger la biodiversité dont nos entreprises, nos employés et nos clients dépendent. Après avoir versé de l'argent pendant de nombreuses années à des activistes de l'environnement, nous avons réalisé que si nous pouvions partager nos bénéfices, nous pouvions également donner un peu de notre temps et de notre énergie.

Mais le véritable défi auquel Patagonia doit faire face est le dictat moderne de la croissance et de la consommation. C'est pourquoi nous avons commencé à réfléchir sérieusement à ce casse-tête et pour le jour du Black Friday 2011 (qui désigne aux Etats-Unis le lendemain de Thanksgiving et la journée de soldes la plus fréquente de l'année), nous avons diffusé une publicité déclarant « N'achetez pas cette veste. »

En définitive, Patagonia pourrait ne jamais devenir une entreprise responsable. Nous avons un long chemin à parcourir et nous n'avons pas de carte pour nous guider - mais nous savons qu'il existe une manière d'avancer, en réalisant chaque chose après l'autre.


The Responsible Company at Yale University, September 2013

« The Responsible Company » à l'université de Yale, septembre 2012

Sponsored by Yale Divinity School, School of Management, and School of Forestry & Environmental Studies. Moderator: Bob Massie

Yale Center for Business and the Environment

Yale Center for Business and the Environment

Sponsored by Yale Divinity School, School of Management, and School of Forestry & Environmental Studies. Moderator: Bob Massie

Vivre sur une planète aux ressources limitées

Vivre sur une planète aux ressources limitées

Nous définissons la qualité de notre entreprise en mesurant combien nous pouvons réduire notre impact sur l’environnement. Cela suppose une approche holistique de tous les aspects de notre entreprise, dont l'utilisation des ressources dans nos bâtiments et installations.

E-Fibers

E-Fibers Ce logo indique les vêtements fabriqués avec des tissus respectueux de l'environnement : coton biologique, Tencel® lyocell, chanvre, laine traitée sans chlore, polyester recyclé et nylon recyclé. Pour en savoir plus, merci de cliquer sur ce lien.

L’engagement de nos employés

L’engagement de nos employés

Patagonia propose à ses employés, partout dans le monde, un certain nombre d'opportunités intéressantes pour contribuer à la défense de l'environnement. Si vous voulez en apprendre davantage sur certaines de ces contributions, merci de cliquer sur ce lien..