Aucune ressource naturelle n’est plus précieuse que l’eau douce, et aucune ne disparaît plus rapidement, alors que l’être humain en consomme toujours davantage.

« L’eau de tous », la toute dernière campagne environnementale de Patagonia, met l’accent sur la nécessité d’équilibrer les besoins humains et ceux des animaux et des plantes. Plus nous en utilisons, moins cette ressource est disponible pour l’ensemble de l’écosystème. Plus nous en gaspillons, plus nous détruisons d’habitats. Plus nous polluons nos cours d’eau et nos lacs, plus la survie devient difficile pour les animaux et pour les plantes.

Lors de cette campagne, nous considérerons les liens entre utilisation de l’eau, société de consommation et menaces à l’encontre de la biodiversité. Ici, l’expression « droits à l’eau » a un sens bien plus vaste que celui que nous lui donnons habituellement : qui et quoi dispose de ce droit à l’eau ?

Les menaces actuelles vont de l’utilisation humaine et du stress hydrique sans cesse croissants jusqu’à la pollution et l’incidence des barrages. Chacune est aggravée par le changement climatique, qui modifie déjà la température et le débit des cours d’eau. Aux États-Unis, quasiment la moitié des animaux inscrits sur la liste des espèces menacées et en voie de disparition ont l’eau douce comme élément naturel.

Une part importante de cette campagne concerne directement l’histoire même de Patagonia en tant qu'entreprise : le coût de nos activités en termes de consommation d’eau, la réduction de notre empreinte hydrique et l’établissement de rapports sur notre usage de cette ressource.

Chez Patagonia, nous commençons à peine à découvrir la quantité d’eau que nous consommons – ou qui est utilisée en notre nom.

Au niveau individuel, nous devons être conscients du fait qu'une grande partie de l’eau utilisée pour satisfaire nos besoins individuels ne provient pas de notre robinet mais correspond plutôt à notre part du total de la production et de la consommation industrielles. Il est donc important de nous tenir tous informés de ce que chaque entreprise fait pour aggraver – ou pour résoudre – les défis que posent la rareté de l'eau et sa pollution.

À propos de l'auteur

Notre campagne